Délégationde la Manche

Vie des équipes

Accueil de Beby Lantosoa, notre témoin malgache du Cefotam

Dans le cadre de la campagne d’action internationale 2014 du Secours Catholique-Caritas France, plusieurs délégations accueillent des témoins du monde entier. Cette année dans la Manche, du 22 au 26 mai, nous avons eu l’honneur d’accueillir Beby Lantosoa, qui arrivait de Madagascar après un séjour dans la délégation de l’Orne-Calvados. L’échange s’est déroulé sur le thème du droit à l’alimentation, une question qui concerne fortement Madagascar, où le niveau de faim est considéré comme alarmant.

Beby (2<sup class="typo_exposants">e</sup> à partir de la g.) et les participants à la table ronde du 22 mai 2014 à Mortain.

Comme l’a souligné avec force le pape François le 10 décembre 2013, lors du lancement de la campagne mondiale Caritas sur le droit à l’alimentation :
« Nous nous trouvons face au scandale mondial d’environ un milliard de personnes qui aujourd’hui, souffrent encore de la faim. Nous ne pouvons pas tourner le dos et faire semblant que ce problème n’existe pas. La nourriture disponible dans le monde suffirait à nourrir tout un chacun. »

Pourquoi accueille-t-on un témoin ?

Beby Lantosoa fait partie du projet Cefotam, Centre de formation et de transit d’agriculteurs migrants. Le projet est soutenu principalement par le Secours Catholique. À travers l’opération 10 Millions d’étoiles, notre délégation de la Manche a récolté 11 400 euros durant l’année 2013, ce qui correspond pratiquement à un quart du budget du projet. Nous étions donc curieux de voir les réalités sur le terrain !

Une occasion de connaître le Cefotam !

Notre témoin a eu l’occasion de présenter le Cefotam et ses actions d’aide à l’autonomisation de migrants malgaches à travers l’aide à l’installation agricole. Lors de la table ronde du 22 mai au soir à Mortain, avec l’intervention de Beby mais aussi d’agriculteurs de la Manche, la discussion a été très riche et a permis de comparer les situations en France et à Madagascar. Durant le reste du programme, nous avons eu d’autres occasions d’échanger autour des pratiques sur le droit à l’alimentation à Madagascar et en France, notamment lors d’échanges avec plusieurs classes de l’école Notre-Dame de Bricquebec, pendant la visite de fermes agricoles, ou encore lors de moments de détente et de repas partagés avec les équipes de bénévoles à Lingreville et à Torigni. Un grand merci aux équipes pour leur participation !

Des temps forts

Durant le séjour de Beby, nous avons vécu plusieurs temps forts, faits de partage et de réflexion commune.

C’est ainsi que plus de 200 bénévoles et sympathisants de la délégation ont été marqués par la venue à Coutances de François Soulage, président du Secours Catholique, accompagné de Louise Avon, membre du conseil d’administration du Secours Catholique et déléguée à l’Action internationale. Au cours d’une table ronde à laquelle a participé l’évêque du Coutances et Avranches, Mgr Laurent Le Boul’ch, les intervenants se sont exprimés et ont répondu aux questionnements du public sur la thématique : « Regarder l’autre comme un frère… pourquoi ? ». Cela a permis à notre témoin de Madagascar d’appréhender les problématiques que nous vivons dans notre pays, et de rencontrer des bénévoles venus de toute la Manche.

Autres temps forts : la rencontre avec les Fraternités monastiques de Jérusalem au Mont-Saint-Michel, le festival Jazz sous les pommiers à Coutances, des temps de partage et de spiritualité.

Le droit à l’alimentation, une thématique qui nous touche aussi en France : à nous de continuer à nous engager !

En France, nous n’avons pas les mêmes problèmes de faim que ceux dont a témoigné Beby pour Madagascar. Cependant, notre alimentation peut être pointée du doigt : malnutrition des personnes précaires, important gaspillage de nourriture, surconsommation… Dans le cadre de la campagne du Secours Catholique, nous avons donc démarré une réflexion sur la manière dont nous-mêmes pouvons améliorer la qualité de l’alimentation des personnes précaires, et sensibiliser aux problématiques de surconsommation et de gaspillage, à notre échelle.

C’est une réflexion que nous espérons pouvoir continuer et approfondir avec les équipes sur le terrain. En espérant que vous serez nombreux à vous intéresser à cette démarche !

Imprimer cette page

Portfolio

Action internationale

  • Accueil de Beby Lantosoa, notre témoin malgache du Cefotam